Catégorie : Presse / actualité

Un cochon à Porcelette

Aujourd’hui, Eurogroup for Animals lance officiellement la campagne Européenne contre les mutilations faites aux porcelets.

Notre campagne #Couic2018 a déjà fait sa tournée des grandes villes depuis l’année dernière, tourne dans les salons Bio , a droit à des stands et à ses signatures grâce à vous.

Mais aujourd’hui notre campagne prend une ampleur européenne. Et donc, Paillasson et son équipe ont pris la route pour Porcelette , afin d’engager cette campagne par une petite action à l’entrée du village. Bien entendu, la troupe ne s’est pas contentée de poser pour la cause avec des masques et des panneaux… non! Tout le monde a ensuite tracté dans les rues de la commune pour interpeller les Porcelettois et Porcelettoises sur mutilations subies par les porcelets.

Ce petit happening matinal a été suivi par France Bleue Lorraine.

 

 

Journée Internationale du Fromage

Ce 27 Mars avait lieu la journée internationale du Fromage et quoi de mieux que de sensibiliser les consommateurs aux fromages de chèvres!

 

Reçue par Carrefour Thionville, dont l’envie de sensibiliser ses clients est importante, l’équipe a tenu un stand en début d’après-midi. Cette action lance une campagne de sensibilisation auprès des consommateurs avec un nouveau flyer sur l’élevage Caprin… A votre avis comment sont élevées les chèvres ? Grande question que nous avons posé au Républicain Lorrain et à France 3 Lorraine dont voici l’article et le reportage.

Le reportage est visible en cliquant sur ce lien  France 3 Lorraine Metz

 

#VieDeDinde Nouvelle campagne contre l’élevage intensif des dindes

Aujourd’hui en France, 97% des dindes sont entassées dans des bâtiments, sans aucun accès à l’extérieur. Face à l’indifférence exprimée à l’égard de ces animaux, WELFARM lance sa nouvelle campagne #VieDeDinde et à besoin de vous.

Comment nous aider ?

Sur Internet :

  • Partagez notre site sur les réseaux sociaux : http://viededinde.fr
  • Partagez notre vidéo à vos contacts ou sur les réseaux sociaux
  • Téléchargez notre tétière Facebook

tetiere-facebook

  • Téléchargez notre tétière Twitter

tetiere-twitter

Sur le terrain :

  • Téléchargez notre kit de campagne composé de l’affiche, des flyers ainsi que de notre pétition ou commandez là en envoyant un mail à benevoles@welfarm.fr ou par téléphone au 03 87 36 46 05 (demandez le département Campagnes)
  • Rejoignez l’un de nos événements en région !
    • Nancy le 7 décembre : https://www.facebook.com/events/1608989336071731/
    • Lyon le 10 décembre: https://www.facebook.com/events/1185575048145388/
    • Metz le 14 décembre: https://www.facebook.com/events/1612289802409661/
    • Dijon le 16 décembre: https://www.facebook.com/events/1327109983986369/
    • Grenoble le 17 décembre: https://www.facebook.com/events/1096582453782969/
    • Strasbourg le 17 décembre: https://www.facebook.com/events/1690892574555825/
    • Colmar le 18 décembre: https://www.facebook.com/events/1650782615252519/
    • Lille le 23 décembre: https://www.facebook.com/events/576950432493647/
    • Reims le 26 décembre: https://www.facebook.com/events/943612002409318/

 

La campagne #VieDeDinde de WELFARM: nos revandications

Débutée mi-novembre 2016, la campagne #VieDeDinde s’attache à dénoncer les conditions d’élevage et les pratiques dont sont victimes 97% des dindes en France.

WELFARM demande à ce qu’une réglementation contraignante soit adoptée au plus vite pour protéger les dindes d’élevage. L‘association souhaite en particulier une limitation de la densité, l’accès à un parcours extérieur et l’utilisation de souches à croissance lente.

→ Vous pouvez soutenir notre demande en signant la pétition destinée au ministre de l’Agriculture sur viededinde.fr

En outre, WELFARM demande aux consommateurs de privilégier l’achat de produits issus des 3% d’élevages plus respectueux des dindes, reconnaissables aux mentions fermières Label Rouge ou Biologique. L’association appelle également les consommateurs à modérer leur consommation de produits d’origine animale.

 

 

visuel-viededinde-01

Pourquoi une campagne sur les dindes ?

Une absence de réglementation qui autorise toutes les dérives

Deuxième volaille la plus consommée en France, la dinde n’est pourtant protégée par aucune réglementation spécifique. Ainsi, c’est en toute légalité que 97% des dindes sont confinées en densité élevée dans des bâtiments souvent très faiblement éclairés. La litière sur laquelle repose ses animaux n’est pas changée avant leur départ à l’abattoir si bien qu’elle devient rapidement sale et humide. L’air, chargé d’ammoniac, engendre des problèmes respiratoires parfois important.

→ Ces conditions de détention ont de multiples incidences sur les dindes qui souffrent de stress, de frustrations comportementales, de blessures, ainsi que de problèmes locomoteurs.

Le choix de souches lourdes préjudiciable à la santé des dindes

Afin qu’elles grossissent de manière très rapide, les dindes d’élevage sont issues de souches médium ou lourdes. En 4 mois, ces animaux sélectionnés pour produire de la viande atteignent 11 kilos alors que leur cousin sauvage n‘en pesait que 3,5.

→ Cette prise de poids extrêmement rapide n’est pas sans conséquence ; ces dindes sont prédisposées aux boiteries et nombre d’entre elles ont des difficultés à se déplacer.

 

Des animaux mutilés pour les conformer aux conditions d’élevage

Les dindes subissent des mutilations douloureuses afin de limiter les blessures qu’elles s’infligent entre elles en raison de leurs mauvaises conditions de vie. Ainsi, la majorité des dindes sont épointées et certaines sont dégriffées.

Une reproduction naturelle impossible

En raison de leur poids et de leur morphologie, ces dindes ne peuvent se reproduire naturellement. Les mâles reproducteurs sont donc « massés » pour récolter leur sperme et les femelles inséminées chaque semaine. Ces multiples manipulations sont sources de stress et peuvent occasionner des blessures. Les reproducteurs souffrent en outre du rationnement alimentaire qui leur est imposé pour limiter leur prise de poids. Enfin, les femelles sont empéchées de couver par diverses techniques (nids éjecteurs, déplacements forcés…).

 

Un ultra aux couleurs de WELFARM

Thibaut, militant végétarien a participé à l’Endurance Trail des Templiers (100kms 5000D+) le 21 octobre dernier.

14876687_1371347896211531_1074922522877651408_o
Des paysages magnifiques, une course sublime, et pour Thibaut un premier Ultra bouclé!

Thibaut ne compte pas s’arrêter là et a déjà prévu de s’aligner sur le 10km de Bordeaux le 11/11/2016.

Un très grand bravo à lui: comme quoi on peut aimer les animaux et être en très bonne santé!

dsc09053

A noter que son amie, Laura, est très engagée aux côtés de notre association et participera au week-end correspondant les 11 et 12 novembre prochains.

Les bénévoles se mobilisent !

Suite à la censure de notre campagne d’affichage, vous avez été très nombreux à relayer notre campagne sur les réseaux sociaux

twitter

Un grand merci à toutes les initiatives individuelles et collectives

fuda

Ici Line, une sympathisante à la manif FUDA.

Quelques articles qui ont parlé de notre campagne:

http://www.fne.asso.fr/actualites/censure-une-castration-qui-d%C3%A9range

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/09/09/20002-20160909ARTFIG00363-une-campagne-contre-la-castration-a-vif-des-porcelets-censuree-dans-l-ouest.php

http://www.lemainelibre.fr/actualite/le-mans-une-campagne-contre-la-castration-a-vif-des-porcelets-censuree-09-09-2016-170143

 

Notre campagne #couic2018 censurée: comment vous pouvez agir

Suite à des pressions, notre annonceur a décidé de retirer les affiches contre la castration à vif des porcelets initialement prévues à Brest, Rennes, Saint Brieuc et Langueux.

Cette annonce a suscité le choc du grand public, qui avait notamment contribuer à l’opération d’affichage via une opération de financement participatif.

Cette censure a été relayée dans de nombreux médias dont le Huffington Post, ReporterreOUEST FRANCE ou encore les journaux agricoles AGRA FIL et LES MARCHES et par plusieurs associations de protection animale.

Mais vous aussi vous pouvez agir !!

  1. En partageant cet article:  http://welfarm.fr/news/449/86/Des-groupes-de-pression-font-annuler-notre-campagne-d-affichage.html sur les réseaux sociaux ou à vos contacts
  2. En imprimant l’affiche censurée et en la distribuant autour de vous:
  3. En commandant gratuitement le kit militant de la campagne à l’adresse benevoles@welfarm.fr
  4. En allant sur le site http://couic2018.fr pour signer notre pétition et écrire aux acteurs réticents !