Pour les animaux elles ont changé leur vie (témoignage de Charlotte Chauvigné)

« DEPUIS, JE SUIS DEVENUE LIBRAIRE… »

 

Issue du milieu agricole, Charlotte Chauvigné a travaillé, il y a 5 ans, le temps d’une saison, dans une petite structure qui exploitait un élevage industriel de lapins et de vaches charolaises. Nettoyage des cages après le départ pour l’insémination artificielle, nourrissage aux granulés, sélection des animaux … La jeune femme fait le point sur cette expérience qui ne l’a pas laissée indifférente…

 

Dans des sacs poubelles

« Ce qui m’a le plus choqué, c’est le fait de tuer des lapereaux. Les plus petits, jugés trop faibles, étaient jetés dans des sacs poubelles. Ils s’asphyxiaient, mettaient du temps pour mourir. Mon frère avait un lapin nain, je faisais le parallèle…Puis les jeunes mâles partaient à l’abattoir et les jeunes femelles restaient dans de toutes petites cages. Les lapines étaient sur du grillage, sans aucune interaction avec les autres. »

 

Avec le recul…

« C’est en mettant un pied dans le système industriel que l’on se rend compte de ce qu’il se passe, de l’horreur de ce métier. Pour moi, il faudrait que l’élevage industriel s’arrête. Il faudrait changer les lois pour que les consciences évoluent. Après cette expérience, j’ai voulu arrêter de travailler dans le milieu agricole, je suis devenue libraire ».

 

Charlotte Chauvigné, 25 ans, réside dans la région nantaise

sans-titre-1

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *